Son architecture la rend très intéressante. En effet, l’Habitation Zevallos a été construite entre 1868 et 1871 dans un style qui est typiquement celui des demeures industrielles, conçues en atelier et vendues en kit. Avec des Colonnades, charpente, frises et marquise en dentelle de métal.

Cette maison coloniale a été construite après la sucrerie, bâtie en 1845, fournie elle aussi "clef en main" au comte Hector Parisis de Zévallos. Elle est représentative des usines centrales (usine regroupant la production de plusieurs habitations et utilisant des techniques innovante pour l’époque...). Il ne reste aujourd’hui de l’usine que quelques vestiges dans un très beau parc (dont le four et sa cheminée...), Mais la maison, classée, est intacte. Une autre légende attribue sa création aux ateliers de Gustave Eiffel.

En 1877, elle apparait majestueuse, construite en fer et en briques roses, couverte à la base de tuiles avec une galerie au rez de chaussée et au premier étage ceinturée par des balcons circulaires en fer. En 1894, les tuiles sont remplacées par des tôles tout en conservant son originalité architecturale. Sa structure métallique, laisse supposer l’intervention de l’atelier Eiffel. Maison moderne, elle s’ancre pourtant dans la réalité créole par plus d’un trait. Les galeries ouvertes rappellent celles des maisons créoles ; quant à la marquise, qui porte les initiales de Joseph Auguste DUCHASSAING, elle reprend, en zinc, l’ornementation.

Cette propriété d’une superficie de 2 hectares 30 dispose toujours d’une balance et de son système d’aiguillage (classés).

La demeure est classée monument historique depuis 1990. En 1999 cette habitation fut acquise par Monsieur DEBIBAKAS Rosan, entrepreneur de Travaux Publics et ancien propriétaire de la Distillerie Delisle. Il devint alors le 20ème propriétaire de la maison. Cet achat fut sentimental avant tout car depuis son plus jeune âge, il rêvait de l’acquérir.

Haut de page